samedi 30 mai 2009

LE SUMO QUI NE POUVAIT PAS GROSSIR de Eric-Emmanuel Schmitt


Ce sumo qui ne pouvait pas grossir, est à l'origine un vendeur à la sauvette dans le Japon d'aujourd'hui.

Gouailleur et filou, ce jeune homme va se faire aborder par un vieillard qui lui dit voir un gros en lui. Ces paroles prononcées sont celles d'un maître du sumo.
A force de patience et de ruse, le maître va mener le futur élève sur le chemin de la force, de l'intelligence et surtout, de l'acceptation de soi.


Une fable zen, plaisante et bien écrite. Un bon moment de lecture.
Rien de plus, rien de moins.


Stéphanie.

3 commentaires:

freude a dit…

J'avais adoré la part de l'autre, je note !

Stéphanie ou Odile a dit…

Et moi je note "la part de l'autre" ;)

laplote18 a dit…

Ce bouquin a l'air sympa, mais E. E. Schmitt en produit énormément, pas le temps de suivre ! Je recommande en effet "la part de l'autre", chef-d'oeuvre absolu :)