samedi 4 avril 2009

HISTOIRE DE L'OUBLI de Stefan Merrill Block


Ceci est un premier roman.
Ceci a été écrit par un jeune homme de 27 ans.
Ce livre est proprement époustouflant, de recherches sur cette maladie de plus en plus fréquente qu'est l'Alzheimer, de sentiments pudiques, de non-dits tragiques...

Abel Haggard, un vieil ermite bossu, se souvient de sa vie et son seul désir est de retrouver sa fille Jamie, disparue depuis des années.
Parallèlement, Seth, un jeune garçon de 15 ans, dont la mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer, essaie de rechercher dans ses antécédants pourquoi cette "malédiction" s'est abattue sur sa famille. Il s'agit en effet d'une variante de la maladie, qui se transmet par les gènes et affecte les sujets très jeunes.
Et puis, en "fil rouge", l'histoire d'une ville merveilleuse, Isidora, racontée de mère en fille et petit-fille, une ville où les habitants sont heureux éternellement, car ils sont sans souvenir...

Petit à petit, on comprend quel est le lien entre Abel et Seth.

Il m'a fallu faire des recherches sur Internet pour distinguer quelles étaient les informations vraies et celles inventées de toutes pièces par l'auteur !

J'ai trouvé ce roman très émouvant, bien écrit, et me suis sentie un peu orpheline en le quittant...Ce n'est pas souvent !

Odile

1 commentaire:

Stéphanie ou Odile a dit…

Peut-être aurai-je du poursuivre la lecture de ce roman qui m'a très vite lassée, avec un style que je jugeais lourd pour un sujet qui ne l'est pas moins...

La légèreté, dont je trouvais l'absence regrettable et préjudiciable au traitement de l'histoire,venait visiblement plus loin dans le texte avec cette histoire d'Isidora.

Un RDV manqué pour moi !